Connexion

Attention aux épillets !

 

 

Dès la fin du printemps et pendant tout l’été, une attention toute particulière doit être portée à vos compagnons lorsque vous vous promenez avec eux à la campagne ou qu’ils rentrent à la maison après de petites “divagations solitaires” dans les terrains alentours.
En effet, c’est à cette période que les herbes sèches appelées épillets, herbes qui peuvent provoquer d’importants désagréments chez nos compagnons, sont présentes partout sur le bord des chemins et parmi les herbes hautes.


 

 

Les épillets sont des épis secondaires de graminées sauvages eux-mêmes regroupés en épi au sommet d’une tige. Chaque épillet est constitué de plusieurs éléments disposés de façon bien particulière les uns par rapport aux autres :
- Une des extrémités se termine par une pointe très piquante
- Tandis que l’autre extrémité se termine par de petites structures très fines et allongées

 

Ainsi, ils vont très aisément s’accrocher au poil d’un chien ou d’un chat et s’ils réussissent à s’infiltrer sous la peau de l’animal ou à pénétrer dans une cavité (conduit auditif, narine), ils n’en ressortent plus, s’enfonçant toujours plus en profondeur.

 

 

 - Les épillets se glissent facilement dans tous les orifices :

¤ Le nez

¤ Les yeux

¤ Les oreilles

¤ Les voies génitales

 


Par contre, la progression de ces herbes sèches est très rapide et après quelques jours seulement de présence, ils ont déjà parcouru un long trajet.
Ils deviennent alors beaucoup plus difficiles à extraire (une anesthésie générale est souvent devenue indispensable) et même simplement à déceler par le vétérinaire.
 

épillet retiré de l'oreille d'un chien à l'aide d'une pince à épillets